ASVEL-Cholet en finale

Aller en bas

ASVEL-Cholet en finale

Message  Ivery #3 le Jeu 24 Avr 2008 - 13:31

La finale de la Coupe de France, le 18 mai à Bercy, opposera l'ASVEL à Cholet. La belle aventure de Nanterre, dernier club de Pro B, s'est donc arrêtée en demi-finale face à l'ASVEL (43-57), dont l'impact physique a fait la différence. Dans l'autre rencontre, Cholet a souffert pour se débarrasser de Gravelines (80-77).

Nanterre - ASVEL : 43-57

Après Strasbourg et Pau-Orthez, Nanterre rêvait d'accrocher à son tableau de chasse un troisième de club de Pro A, et c'était cette fois-ci l'ASVEL qui se présentait face au petit poucet. Dominés physiquement, les Franciliens ont surtout pêché dans l'adresse, avec seulement 17 sur 63 aux tirs sur toute la rencontre. Le deuxième de la Pro A n'a donc pas eu à forcer pour s'imposer, en prenant assez vite un net avantage (20-6 à la fin du premier quart temps). Les 30 points du duo Conley-Troutman ont fait le reste, et l'ASVEL visera un 10e titre à Bercy dans trois semaines, sept ans après son dernier sacre.

Cholet - Gravelines-Dunkerque: 80-77
Le Cholet Basket a rejoint l'ASVEL en finale, et sur l'ensemble de la demi-finale contre Gravelines, c'est franchement mérité. Mais le club des Mauges s'est fait quelques frayeurs, malgré un bel écart de 11 points en fin de troisième quart temps. Les Nordistes ont alors tout tenté pour revenir dans un dernier quart-temps de folie, haché par de nombreux arrêts de jeu mais passionnant. Le BCM est même revenu à un petit point à 33 secondes du buzzer. Mais Tony Dobbins, l'homme du match côté choletais (18 points) a provoqué une faute puis a marqué ses deux lancers francs pour forcer la décision. Les 27 points de Vincent Grier côté Gravelines n'ont pas suffi, et Cholet, après sa victoire dans la Semaine des As, poursuit sa bonne saison et peut rêver à un deuxième titre.


Entraîneur - Les réactions :


Yves Baratet (entraîneur de Lyon-Villeurbanne): «La Coupe de France, c'est devoir gagner cinq matches consécutifs. Il nous reste une dernière marche à gravir. La finale sera quelque chose de particulier comme toujours et encore plus au milieu de la préparation pour les play-offs en championnat. Je suis heureux d'aller à Bercy le 18 mai et je crois qu'en terme de motivation, il n'y aura pas à mettre en place quelque ressort que ce soit».

Pascal Donadieu (entraîneur de Nanterre): «Je suis déçu pour le public parce que nous n'avons pu donner un bon spectacle. Mais après le match d'hier (mardi contre Pau-Orthez), mes joueurs étaient carbonisés, et cette partie a parfois été un chemin de croix. Je n'ai rien à leur reprocher, ils ont fait le maximum, se sont accrochés. Perdre de 14 points face à l'ASVEL, c'est un bon résultat même si l'ASVEL a géré la fin de la rencontre. Villeurbanne a échoué face à notre défense de zone, ce qui nous a permis de ne pas prendre un gros écart. Et finalement, nous avons vécu une belle semaine qui sera enrichissante pour l'avenir».

Philippe Namyst (entraîneur de Gravelines): «Mourir à trois points d'une finale de Coupe de France laisse forcément des regrets. On vient mourir à rien, à la dernière seconde. On meurt sur une grosse présence au rebond offensif de Cholet et cela joue aussi sur l'adresse extérieure».

Erman Kunter (entraîneur de Cholet): «Nous sommes en finale... C'est une grande satisfaction car il nous manquait deux joueurs majeurs. Malgré neuf minutes de jeu seulement pour De Colo, qui souffrait d'une béquille, et malgré la sortie rapide de Marquis, tout le monde a assumé son rôle. Et l'on réussit à s'imposer grâce à notre agressivité au rebond». (Avec AFP)
avatar
Ivery #3
The Denver Fan
The Denver Fan

Messages : 95
Date d'inscription : 18/04/2008
Age : 25
Localisation : Le Mans Représente.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nba.com/playoffs2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum